Session de travail de haut niveau : suivi de la Déclaration sociale tripartite du G7

-

Lieu

Paris

Contact(s)

Roberto Suárez Santos

Secrétaire général
suarezsantos@ioe-emp.com
+41 (0) 22 929 00 00

Organisée au Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social

But de la réunion :

Cette session de travail aura pour objet d'examiner le suivi des engagements pris dans le cadre de la présidence française du G7, y compris la Déclaration sociale tripartite du G7.

1) Faire le point sur le G7 : Après une présentation des principaux engagements pris dans le cadre du Sommet du G7 de Biarritz et du Communiqué social du G7, invitation à commenter les principales réalisations de la Déclaration sociale tripartite du G7 et de la Déclaration L7-B7, notamment par rapport aux déclarations L7 et B7 respectives. Cette discussion pourrait permettre d'identifier à la fois les éléments clés qui mériteraient un suivi particulier, ainsi que les lacunes potentielles et les domaines de travail nécessitant une attention accrue.

2) Cartographie des événements à venir : En parcourant le calendrier des mois à venir, la discussion pourrait également permettre d'identifier les attentes, les opportunités et les défis potentiels soulevés par les prochains événements internationaux officiels, y compris les prochaines sessions du G7 et du G20, les événements officiels de l'OIT et de l'OCDE :

  • G7 sous la présidence des États-Unis d'Amérique ;
  • G20 sous la présidence de l'Arabie Saoudite ;
  • Réunion du Conseil ministériel de l'OCDE (mai 2020) ;
  • Manifestations de l'OIT :
    • Réunion technique sur les chaînes d'approvisionnement mondiales (février 2020)
    • Débat général de la Conférence internationale du Travail sur "L'inégalité et le monde du travail" (juin 2020).

3) Aller de l'avant : À la lumière de la discussion sur les points mentionnés ci-dessus, la réunion pourrait permettre d'identifier les moyens et les outils pour renforcer la dynamique tripartite collectivement initiée, notamment par l'organisation régulière d'une réunion de haut niveau. Cela pourrait répondre à la déclaration commune L7/B7, appelant à "une initiative internationale avec toutes les parties prenantes, y compris les représentants des B7 et L7, sur une croissance durable et un modèle de gouvernance internationale plus inclusif".

Le format et le contenu d'une telle manifestation seront ouverts à la discussion, y compris sur des domaines spécifiques de la Déclaration tripartite, en particulier l'appel à un dialogue multilatéral sur la réduction des inégalités, ou sur d'autres questions qui n'ont pas été suffisamment traitées dans le contexte du G7, telles que la transition juste par l'investissement dans les emplois verts, le développement des compétences et la protection sociale. Soucieuse de maintenir la dynamique initiée cette année, la France se tient prête à organiser un tel événement mi-décembre de cette année, sous sa présidence du G7.

Rôle de l'OIE :

Roberto Suárez Santos participe activement à la discussion lors de la séance de travail de haut niveau.