Le Forum de l’Entreprise OIE-Business Africa accueilli à Alger par la CGEA a étudié le thème "favoriser, encourager et soutenir les entrepreneurs" pour un avenir meilleur de la jeunesse africaine

Plus de 300 participants étaient présents lors de la cérémonie d’ouverture du très attendu Forum de l’entreprise OIE-Business Africa, qui a été gracieusement accueilli à Alger par la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA) les 18 et 19 février 2019. La participation d’organisations membres de l’OIE et d’entrepreneurs de tout le continent africain a été rendue possible grâce au soutien financier de l’Union européenne.

Des membres de l’OIE de tout le continent africain figuraient parmi les participants et les intervenants réunis à l'occasion du Forum de l’entreprise OIE-BusinessAfrica de cette année. L’édition 2019 a été gracieusement accueillie par la CGEA, dont les entreprises affiliées ainsi que des représentants gouvernementaux de haut niveau se sont joints aux jeunes entrepreneurs et aux représentants de l’OIE et de l’OIT qui ont apporté leurs perspectives aux deux journées de discussions et de réflexions. 

Le thème du Forum de l’entreprise cette année, ‟favoriser, encourager et soutenir les entrepreneurs”, a été largement reconnu comme une priorité commune. Il répondait en particulier au besoin de mettre fermement l’accent sur la fourniture d’un soutien global, pratique et concret pour encourager les jeunes Africains à créer leur propre entreprise. Le Forum a reconnu qu’il s’agissait d’une action essentielle pour réduire le taux de chômage élevé des jeunes et des femmes sur le continent, pour assurer un avenir satisfaisant et gratifiant aux millions de jeunes qui arrivent tous les ans sur le marché du travail en Afrique et pour contribuer au développement durable du continent conformément au programme de développement des Nations Unies à l’horizon 2030 et à la vision directrice du programme 2063 de l’Union africaine. 

La cérémonie d’ouverture a été gratifiée par des paroles de bienvenue et d’encouragement de la part de nombreuses personnalités, dont Mme Saïda Neghza, Présidente de la CGEA ; Mme Jacqueline Mugo, Secrétaire générale de Business Africa ; et M. Matthias Thorns, Secrétaire général adjoint de l’OIE, entre autres.

D’emblée, Mme Neghza a souligné le potentiel que représentait l’augmentation de la population jeune d’Afrique pour "donner de l’élan à l’économie mondiale"’, ainsi que les efforts déployés à la fois par le gouvernement algérien et la CGEA pour mettre en œuvre des programmes visant à apporter innovation, compétitivité et qualité aux PME lancées par des jeunes et par des femmes dans le pays. L’intervention de M. Thorns a préconisé une "action locale afin de changer la réalité sur le terrain", soulignant le succès des réseaux d’apprentissage nationaux par le biais du GAN, comme par exemple au Malawi et dans d’autres pays. Il a aussi appelé les organisations d’employeurs d’Afrique à contribuer à la Voix mondiale des employeurs en ce qui concerne la réalisation des ODD. 

En tant que Secrétaire générale de Business Africa, Mme Jacqueline Mugo a souligné qu’il incombait aux participants de canaliser leur expérience et leur expertise pour s’assurer que les bonnes politiques aient été mises en place afin d’éviter que des défis sociaux continuent de surgir du fait de l’inaction. Selon Mme Mugo, il était important de reconnaître qu’il ne suffisait pas de compter sur les IDE pour libérer le potentiel de l’Afrique ; la réponse à de nombreux défis africains réside dans la transformation de la richesse de l’ingéniosité de l’Afrique, que l’on retrouve souvent dans le secteur informel et dans l’entrepreneuriat informel. Elle a ajouté : «Les gouvernements doivent créer un environnement favorable aux entreprises nationales… pour aider les nôtres à réussir dans les affaires»”.

Lisez le rapport succint des principales conclusions ici ou cliquer sur le lien dans la section "Ressources" pour télécharger le PDF.

Veuillez aussi consulter la section "Ressources" pour les liens vers les présentations qui sont disponibles (dans leur langue originale).

Nous saisissons cette occasion pour vous inviter à compléter notre court questionnaire sur le Forum. Votre réponse contribuera à améliorer le contenu et l'organisation de nos événements à l'avenir et nous aidera à mieux répondre à vos besoins et attentes. Nous vous remercions vivement à l'avance !