Que sont les relations professionnelles ?

Quand on parle de "relations professionnelles", on fait référence à tout type de relations entre employeurs et travailleurs, que ce soit au niveau national, régional ou à l’échelle de l’entreprise, ayant trait à des questions sociales et économiques, telles que la fixation des salaires, le temps de travail et les conditions de travail. Chaque système de relations professionnelles se base sur un contexte national historique, économique et politique et c’est pourquoi il diffère d’un pays à l’autre. Dans le cadre des relations professionnelles, le dialogue social est essentiel pour communiquer et partager l’information, pour prévenir et résoudre des conflits et pour aider à surmonter les défis liés au travail. Le dialogue social a démontré son potentiel comme instrument de gouvernance et de participation démocratique, comme moteur de stabilité et de croissance économique et comme outil pour préserver ou encourager des relations pacifiques au travail.

En quoi les relations professionnelles intéressent-elles les entreprises ?

Les relations professionnelles sont essentielles pour les entreprises à cause de leurs répercussions sur l’environnement de travail, la production de biens et la fourniture de services. Étant donné les différences entre les systèmes, avant de s’établir dans un pays donné, les entreprises doivent correctement étudier et comprendre la manière dont les relations professionnelles se déroulent à cet endroit. Elles voudront, par exemple, savoir si les négociations collectives ont lieu dans un contexte multi-employeurs ou si les conventions collectives s’étendent à tous les travailleurs et employeurs (même s’ils ne sont pas membres d’un syndicat ou d’une organisation d’employeurs), si plusieurs syndicats sont autorisés dans une société donnée et s’ils ont tous le droit de signer une convention collective, ou si les syndicats ont tendance à adopter une attitude conflictuelle et à se lancer dans des conflits collectifs. En outre, compte tenu de la mondialisation, de nouvelles stratégies voient le jour pour élargir les relations professionnelles au niveau international, comme par exemple par le biais des Accords-cadres internationaux (ACI), entre un syndicat mondial et une multinationale.

Quelle est la position de l’OIE vis-à-vis des relations professionnelles ?

L’OIE est fermement convaincue que les systèmes de relations professionnelles ne peuvent pas et ne devraient pas se limiter à un seul modèle : il n’existe pas de solution unique. Les pays doivent développer leurs systèmes de relations professionnelles en se basant sur leurs situations spécifiques, sans être poussés ou obligés d’adopter un modèle particulier à cause de la pression d’une organisation internationale ou régionale. Afin que les partenaires sociaux puissent engager un dialogue social efficace et jouer un rôle dans le système de relations professionnelles, l’OIE préconise fermement la présence de partenaires sociaux forts, responsables, indépendants et surtout représentatifs.

Comment l'action de l'OIE sur les relations professionnelles fait-elle progresser le programme pour les entreprises ?

L’OIE constitue la plateforme pour discuter des questions relatives aux relations professionnelles et elle rassemble ses membres au sein du Groupe de travail de l'OIE sur les relations professionnelles internationales. Dans ce groupe, on débat de sujets tels que les relations professionnelles, les systèmes de négociations collectives, les droits collectifs des entrepreneurs indépendants, la médiation et les mécanismes de règlements des différends, afin de trouver un terrain d’entente et de traiter les sujets de préoccupation des employeurs. Ces discussions mènent à la rédaction par l’OIE de différents documents de politique, par exemple au sujet de l’action syndicale. L’OIE propose également un réseau où les membres peuvent interagir les uns avec les autres sur des points spécifiques en matière de politiques de relations professionnelles.