Que sont l’emploi et les qualifications ?

Le terme "emploi" recouvre plusieurs thématiques transversales. À l’Organisation internationale du Travail (OIT), par exemple, l’emploi englobe les politiques de marché du travail, l’économie informelle, l’emploi des jeunes et le développement des compétences. Au G20, les axes de travail sur l’emploi reprennent l’avenir du travail, la productivité, la protection sociale et les salaires durables. L’emploi couvre tous les aspects du travail et les politiques qui les régissent.

L’employabilité et les possibilités de formation tout au long de la vie sont deux éléments importants qu’un nombre croissant d’entreprises recherchent, en particulier dans le contexte de l’Avenir du travail. Des aptitudes cognitives, telles que la résolution de problèmes complexes et l’esprit critique et des compétences socio-émotionnelles, comme le travail d’équipe, la résilience, la confiance en soi, la négociation et l’expression personnelle, sont très recherchées car ces compétences ne peuvent pas être reproduites par la technologie. Selon la Banque mondiale, les travailleurs effectuant des tâches routinières qui sont "codifiables" sont les plus susceptibles d’être remplacés. Le perfectionnement et la requalification deviennent de plus en plus importants afin de lutter contre les déficits de compétences alors qu’un nombre croissant d’entreprises adoptent les avancées en matière d’intelligence artificielle, de technologie et d’innovation.

En quoi l’emploi et les qualifications intéressent-ils les entreprises ?

L’emploi, le développement des qualifications, la création d’entreprises et l’entrepreneuriat se trouvent au cœur du développement durable, de la prospérité économique et de la stabilité politique.

Il est essentiel de recruter les meilleurs talents ayant un mélange équilibré de compétences parce que ceci contribue fortement à la productivité, durabilité et compétitivité des entreprises.

Quelle est la position de l’OIE sur l’emploi et les qualifications ?

L’OIE veille à ce que l’OIT, le G20 et d’autres acteurs internationaux continuent à cibler des domaines prioritaires pour les employeurs :

  • promouvoir des politiques de l’emploi qui soutiennent l’entrepreneuriat, la productivité et la compétitivité des entreprises ;
  • discuter et coopérer sur les politiques de l’emploi pour préparer tous les acteurs à l’avenir du travail ;
  • développer et mettre en œuvre des politiques nationales de l’emploi et des qualifications qui répondent aux besoins des petites et moyennes entreprises (PME) et qui ciblent l’emploi des jeunes ;
  • préconiser des régimes réglementaires et fiscaux sains, équitables et appropriés qui encouragent une croissance économique durable et la création d’emplois ;
  • élaborer des politiques visant à réduire les obstacles à l’activité économique, y compris les coûts salariaux indirects, l’élaboration de normes trop contraignantes et une réglementation excessive des activités des employeurs ;
  • encourager des politiques de ressources humaines et de développement des compétences qui fassent le pont entre les importantes nouvelles qualifications et les besoins des entreprises ;
  • soutenir vigoureusement les efforts visant à formaliser l’économie informelle ;
  • promouvoir l’accès à l’éducation, à l’apprentissage tout au long de la vie et au développement des qualifications ;
  • poursuivre les efforts visant à fournir l’accès aux infrastructures, financements et technologies, entre autres.

Comment l'action de l'OIE sur l’emploi et les qualifications fait-elle progresser le programme pour les entreprises ?

L’OIE préconise et met à profit les forces et les intérêts collectifs de l’ensemble des entreprises en matière d’emploi. Elle encadre les discussions politiques et les négociations juridiques internationales. L’OIE vise à influencer tous les acteurs en faisant ressortir les idées et les préoccupations des entreprises dans la conception, l’élaboration, la mise en œuvre et le contrôle des politiques de l’emploi. L’OIE s’engage aussi à fournir une orientation à ses membres concernant les politiques de l’emploi et le développement des compétences.

Le réseau de l’OIE joue un rôle de chef de file au niveau mondial en défendant l’importance de l’emploi des jeunes, en promouvant des politiques permettant d’augmenter les opportunités d’emploi pour les jeunes et en s’assurant que les organisations internationales soutiennent les efforts nationaux. En 2013, avec le Comité consultatif économique et industriel auprès de l’OCDE, l’OIE a lancé le Réseau mondial pour l’apprentissage (GAN), qui se consacre à la création d’opportunités d’emploi pour les jeunes et à la constitution d’un socle de compétences correspondant à la demande.

L’OIE a créé un Groupe de travail politique sur l’emploi et les qualifications. Pour de plus amples informations, veuillez cliquer sur le bouton à gauche prévu à cet effet.