Qu’est-ce que l’ONU ?

Le système des Nations Unies est un réseau de différentes agences spécialisées, parmi lesquelles l’OIT, et de différents fonds et programmes, ayant chacun ses membres, ses dirigeants et son budget. Cependant, l’essence même de l’ONU est constituée par ses 193 États membres, représentés à l’Assemblée générale, le principal organe de délibération, de décision et de représentation des Nations Unies.

Le Secrétariat des Nations Unies, dont le siège se situe à New-York, effectue le travail quotidien de l’ONU, tel que mandaté par l’Assemblée générale et il est un partenaire important sur des thèmes relatifs, entre autres, au développement durable, à la migration et aux partenariats.

En quoi l’ONU intéresse-t-elle les entreprises ?

L’ONU élabore des normes, politiques et réglementations internationales, notamment en matière de droits de l’homme et de migration, qui façonnent l’environnement des entreprises au niveau national et international, une fois mises en œuvre par les gouvernements.

De quelle manière l’OIE est-elle impliquée auprès de l’ONU ?

Depuis 1947, l’OIE a un statut consultatif officiel au sein de l’ONU. L’OIE assiste à plusieurs conférences de l’Assemblée générale, notamment les débats généraux annuels rassemblant les chefs d’État et de gouvernement.

Comment l'action de l’OIE auprès de l’ONU fait-elle progresser le programme pour les entreprises ?

Malgré le caractère intergouvernemental des discussions, l’ONU et ses États membres reconnaissent de plus en plus l’importance de consulter des acteurs non étatiques lors des discussions sur les cadres de développement durable. L’OIE s’engage par exemple de manière active au Forum politique de haut niveau sur le développement durable qui suit l’état d’avancement des Objectifs de développement durable (ODD). L’OIE contribue aussi activement au processus pour un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (PMM) en apportant contributions et expertise aux gouvernements.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a lancé un important processus de réforme afin de garantir que l’organisation soit prête pour l’avenir. L’OIE va participer à ce processus afin de s’assurer que l’on continue à faire appel aux partenaires des Nations Unies disposant d’une voix représentative des entreprises, ainsi que de l’expertise et de l’expérience du secteur privé.

Depuis 2006, le Secrétaire général de l’OIE est membre permanent du Conseil d’administration du Pacte mondial, un bureau de l’ONU qui vise à mobiliser un mouvement mondial d’entreprises durables et d’autres acteurs sur les 10 principes du développement durable.