Qu’est-ce que le G20 ?

Le G20 est un forum international qui regroupe les gouvernements d’Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Royaume-Uni, Russie, Turquie et l’Union européenne. Son importance s’est accrue suite à la crise financière et à ses répercussions. Depuis 2008, des réunions annuelles de chefs d’États sont organisées. L’emploi, les compétences et la création d’emplois sont devenus des priorités du G20 depuis le début de la crise financière. Les ministres de l’emploi et du travail du G20 se rencontrent régulièrement pour définir des stratégies et échanger les meilleures pratiques pour lutter contre des taux de chômage qui restent élevés et les défis qui en découlent sur les marchés du travail des pays du G20. Un Groupe de travail du G20 sur l’emploi a été créé à Cannes en 2011, en soutien au processus ministériel sur l’emploi ; il est devenu un Groupe de travail permanent en 2014.

En quoi le G20 intéresse-t-il les entreprises ?

Le G20 constitue désormais un des forums politiques les plus importants pour affronter les enjeux mondiaux. L’agenda du G20 s’est considérablement étoffé avec le temps et il couvre, en plus des questions financières, des thèmes tels que le commerce, l’emploi et l’éducation, le développement durable, l’alimentation, la santé et la corruption. Les entreprises sont concernées par les engagements du G20 qui sont mis en œuvre au niveau national.

De quelle manière l’OIE est-elle impliquée dans le G20 ?

L’OIE a été fermement engagée dès le début dans le processus du G20 sur l’emploi et l’éducation. Elle soutient le B20 (Business 20) dans l’élaboration de recommandations sur l’emploi et l’éducation adressées aux dirigeants du G20. Elle collabore avec les ministres de l’emploi du G20 et auprès du Groupe de travail sur l’emploi et elle apporte l’expérience et le point de vue des entreprises lors des réunions des ministres de l’emploi du G20. L’OIE occupe aussi un rôle prépondérant au niveau de l’engagement auprès du L20 (Labour 20) et dans la rédaction de déclarations conjointes B20-L20. Enfin, l’OIE - en contrôlant la mise en œuvre des engagements du G20 à l’échelle nationale - rend les gouvernements responsables.

Comment l'action de l’OIE avec le G20 fait-elle progresser le programme pour les entreprises ?

L’OIE est la voix de l’entreprise dans le processus du G20. Elle défend la position selon laquelle le G20 doit occuper un rôle plus important en tant que moteur de réforme pour des marchés du travail plus ouverts, dynamiques et inclusifs, pour un environnement plus favorable aux entreprises et pour la défense de l’entrepreneuriat et de l’innovation. Elle œuvre également à un meilleur suivi des engagements du G20, comme avec le plan d’action pour l’entrepreneuriat du G20 et le programme de réforme structurelle du G20 à l’échelle nationale.