Les employeurs asiatiques apportent une contribution essentielle à la réunion du Forum politique de l’UE pour le développement qui s’est tenue au Népal

Une forte délégation de membres de l'OIE venant de Chine, de Malaisie, de Singapour, du Sri Lanka et du Viet Nam, appuyée par la conseillère régionale de l'OIE, a contribué à la 3ème réunion régionale asiatique du Forum politique de l’UE pour le développement (FPD) qui s’est tenue à Katmandou, Népal, du 24 au 26 septembre, soulignant l’engagement continu de l'OIE pour s’assurer que la contribution du secteur privé au développement soit prise en compte dans la formulation, la mise en œuvre et le suivi des politiques et des programmes de l’UE.

La rencontre a rassemblé près de 80 représentants d'organisations de la société civile (OSC) et d'autorités locales (AL) de la région pour partager leurs expériences et leurs points de vue sur les processus d'examen national volontaire (ENV), les conditions nécessaires à un environnement favorable et la mise en œuvre locale des objectifs de développement durable (ODD).

L'évaluation globale a reconnu la diversité des cultures, des sociétés et des environnements naturels de la région et a conclu que si la trajectoire actuelle était maintenue, l'Asie n'atteindrait aucun des 17 ODD d'ici 2030. Malgré des progrès relatifs concernant certains objectifs (1, 4 et 7), les avancées vers d'autres ont stagné, voire diminué. L'absence de progrès vers la réalisation de l'objectif 17 (renforcement du partenariat mondial), qui est l'une des grandes priorités de l'OIE, risque d'avoir un impact négatif sur la réalisation de l'agenda dans son ensemble.

En tant que membre du comité de rédaction du communiqué de clôture, l'OIE s'est associée aux autres parties prenantes pour formuler des recommandations globales à l'intention de l'UE : 

  • Accroître le soutien afin de permettre la mise en place de mécanismes pour un engagement plus significatif au niveau de la base  
  • Simplifier les procédures et les exigences à ce niveau pour l’accès et l’élaboration de rapports en matière de soutien financier
  • Accroître le soutien pour la collecte de données, le suivi et l’élaboration de rapports sur les ODD en vue de documenter et de faciliter la reproduction des bonnes pratiques, en particulier au niveau régional et sous-régional 
  • Continuer à proposer des espaces d’apprentissage et de partage sur les ODD avec une participation plus inclusive des mandants et un mécanisme de suivi et de rétroaction sur les engagements communs

En ce qui concerne les recommandations spécifiques ayant un impact sur les membres de l’OIE, la délégation des employeurs a joué un rôle déterminant dans l’inclusion de la nécessité pour l’UE de :

“Impliquer le secteur privé et les organisations d’employeurs, en particulier les micro, petites et moyennes entreprises (qui représentent 96% des entreprises en Asie) dans les programmes de renforcement des capacités et de partage des connaissances afin de garantir un développement économique équitable et une sensibilité au climat.”

Une version complète du projet de communiqué, ainsi que d’autres documents pertinents sont disponibles (en anglais) dans la section ressources de la présente communication. Le communiqué se termine par un engagement sur l’objectif 17 – y compris la reconnaissance par l’UE - de la région Asie comme partenaire à part entière dans la mise en œuvre réussie des objectifs mondiaux d’ici à 2030. 

La prochaine réunion mondiale du FPD se tiendra à Bruxelles, du 24 au 26 mars 2020 et la prochaine réunion régionale en Amérique Latine en octobre 2020.