Cinq étapes pour inverser l’évolution laborieuse des progrès relatifs aux cibles de l’ODD 8

Un rapport récemment publié par l’OIE et Deloitte confirme que les efforts déployés à l’échelle mondiale pour atteindre les cibles de l’objectif de développement durable 8 affichent du retard. Le Président de l’OIE, Erol Kiresepi, donne son opinion sur la manière dont il faudrait renforcer l’action des entreprises.

Par: Erol Kiresepi, Président de l'OIE

L’Organisation internationale des employeurs et Deloitte présentent une sombre évaluation des progrès mondiaux en matière de réalisation de l’objectif de développement durable 8 (ODD) dans un rapport conjoint (en anglais) intitulé Reaching SDG 8: Challenges, Opportunities, Actions  ("Atteindre l’ODD 8 : Défis, opportunités, actions"). Lisez le communiqué de presse complet ici - en anglais.

L’ODD 8 appelle à promouvoir ‘une croissance économique soutenue, inclusive et durable, le plein emploi productif et le travail décent pour tous’. Selon certains experts, le succès de l’ensemble du programme des objectifs de développement durable dépend en grande partie de la réalisation de l’ODD 8.

Le rapport se base sur des recherches statistiques approfondies et se concentre sur 36 pays, dont les pays du G20 et une série de pays en développement et moins développés en dehors du G20. 

Il résume la situation actuelle de la manière suivante: “À moins que tous les pays ne repensent et ne redéfinissent rapidement leur stratégie en matière de politiques économiques et sociales et qu’ils s’engagent à atteindre ces objectifs en les intégrant dans leurs politiques régionales, le passage de la vision à la réalité dans les délais prévus semble de plus en plus difficile.’’ 

Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?

En termes de développement humain au cours des cinq dernières années, des progrès considérables ont été accomplis, comme l’ont montré la Banque mondiale et d’autres.  

Malgré les progrès et le fait que les niveaux de revenu par habitant se sont resserrés entre les pays à revenu élevé et ceux à faible revenu au cours de la dernière décennie et que la productivité du travail s’est légèrement améliorée durant la même période, très peu de résultats ont été obtenus concernant la plupart des cibles de l’ODD 8. Parmi les domaines dans lesquels nous n’avons guère progressé: l’accroissement des possibilités d’emploi, en particulier pour les jeunes; la baisse de l’emploi informel, l’inégalité du marché du travail et la discrimination sexuelle ; l’amélioration de l’efficacité des ressources dans la consommation ; la promotion d’environnements de travail sains et sécurisés ; et un meilleur accès aux services financiers. 

Ces évolutions sont nécessaires pour arriver à une croissance économique durable et inclusive.

Alors pourquoi les progrès sont-ils si lents ? Notre rapport montre clairement que la principale raison de la lenteur et de l’inégalité de l’avancement dans la réalisation de l’ODD 8 dans les différents pays est due à l’incapacité des responsables politiques d’intégrer cette vision et ce programme communs dans les stratégies et les plans nationaux de développement. Autrement dit, les gouvernements et les entreprises ont du mal à traduire les aspirations des ODD dans des plans d’action réalistes et concrets.    

Passer à la vitesse supérieure ou échouer

La communauté internationale dispose d’un peu plus d’une décennie pour redoubler d’efforts ou courir le risque d’échouer dans la réalisation de cet ambitieux programme de développement, avec des conséquences désastreuses.

Cette intensification des efforts doit inclure un engagement accru du secteur privé en faveur des ODD. Le secteur privé emploie 9 personnes sur 10 dans le monde et il fournit les biens et services qui composent l’économie mondiale.  L’avenir des entreprises dépend d’un engagement accru de la part des compagnies parce que le développement durable favorise les entreprises durables.

Comment aller de l’avant? Afin de combler le fossé entre les aspirations et les actions sur le terrain, les organisations d’employeurs et d’entreprises peuvent jouer un rôle déterminant. Les organisations d’employeurs du monde entier possèdent une longue et vaste expérience pour traduire les programmes de développement en stratégies et en cadres d’entreprises.  

Sur base des enquêtes menées pour le rapport, il y a cinq actions principales que les fédérations d’entreprises proposent déjà et qu’elles peuvent développer pour aider leurs communautés membres à intégrer ces objectifs mondiaux dans leurs stratégies locales :  

  1. Susciter le changement par la sensibilisation:  Mener des campagnes numériques innovantes sur l’ODD 8 impliquant les petites et moyennes entreprises (PME). Les PME constituent la part la plus importante du secteur des entreprises. Ces campagnes visent à mettre en évidence l’impact transformationnel de la mise en place de l’ODD 8 au cœur des stratégies de croissance économique et d’entreprise. Elles offrent également aux gouvernements et aux entreprises des occasions concrètes de partager leurs expériences, bonnes et mauvaises, ainsi que des boîtes à outils sur la manière dont même les plus petits projets peuvent entraîner de grands changements.  
  2. Organiser des forums: Réunir la communauté des entreprises et les institutions publiques au niveau local, national et des Nations Unies dans le cadre d’une assemblée publique. Il n’y a pas de meilleur moyen d’améliorer la compréhension que par le dialogue direct.  
  3. Faire pression sur les gouvernements: Tendre la main aux législateurs qui travaillent à l’élaboration de stratégies nationales sur l’ODDD 8 et collaborer avec eux pour s’assurer qu’ils intègrent un environnement favorable aux entreprises dans le cadre de cet objectif.
  4. Former, former et encore former:  Organiser des ateliers sur les principes de base des ODD et la façon de les appliquer à votre entreprise.  
  5. Se concentrer:  On peut facilement se laisser submerger par le nombre et la portée des ODD, surtout pour les PME qui doivent traverser le prochain cycle économique. Afin d’alléger des entreprises qui sont déjà à la limite de leurs possibilités, les fédérations d’employeurs peuvent les aider à établir des priorités et à se concentrer sur les ODD les plus pertinents pour leur entreprise, plutôt que d’essayer de les aborder tous- ce qui peut être pour le moins écrasant.

S’il subsiste encore des doutes quant à l’urgence d’intensifier notre action, essayez simplement d’imaginer ce que deviendrait le monde si nous ne faisons rien.

Si l’on veut véritablement progresser dans la réalisation des cibles de l’ODD 8, les Nations Unies et les fédérations d’employeurs et d’entreprises doivent en faire davantage ensemble pour aider les entreprises à comprendre et à appliquer les ODD.

Les organisations d’employeurs peuvent être la clé qui débloquera les ressources du secteur privé pour soutenir et même mener à la réalisation des objectifs.