L’OIE en Gambie : établir des partenariats avec la jeunesse africaine pour répondre aux préoccupations en matière d’emploi et de compétences

Contact(s)

Lameck Jaston

Conseiller
jaston@ioe-emp.com
+41 (0) 22 929 00 04

Anetha Awuku

Chef de projets
awuku@ioe-emp.com
+41 (0) 22 929 00 05

Caroline Balikungeri

Chargée de projets
balikungeri@ioe-emp.com
+41 (0) 22 929 00 05

Les membres de l’OIE d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale se sont réunis à Banjul, Gambie, fin mars pour assister à la 3ème Conférence panafricaine de la jeunesse et pour discuter de questions d’intérêt commun dans la région.

Co-organisée par le Conseil national de la jeunesse de Gambie et le Secrétariat de la Commission de la jeunesse africaine (CJA), sur le thème : ‘’L’avenir c’est maintenant – Les jeunes ne sont pas trop jeunes pour diriger’’, la Conférence panafricaine de la jeunesse a été accueillie conjointement par le gouvernement de la Gambie, le système des Nations Unies en Gambie, le Conseil municipal de Kanifing , la Chambre de commerce et d’industrie de Gambie et le Child Fund International The Gambia (Fonds international pour l’enfance de Gambie).

La participation de l’OIE a été rendue possible grâce au partenariat OIE-UE et les membres de la région ont manifesté un fort désir d’inclure la jeunesse africaine dans le discours politique sur l’emploi des jeunes, ainsi que sur le développement des compétences et des entreprises. 

Les membres de l’OIE se sont joints à un groupe de plus de 300 jeunes responsables venus de tout le continent pour des discussions qui se sont déroulées dans un contexte de chômage croissant des jeunes et de diminution des opportunités dans les formes ‘’traditionnelles’’ de travail en raison de différents facteurs comme la faible productivité, l’effondrement du boom des produits de base, les déficits en compétences, la concurrence mondiale et l’adoption des nouvelles technologies. 

En ce qui concerne le besoin pressant de mesures visant à aborder la question du développement des compétences et du manque d’emplois dans la région, l’OIE a organisé un événement parallèle le 24 mars sur l’Avenir des compétences et de l’emploi en Afrique, afin d’offrir aux jeunes un espace pour discuter avec les organisations d’employeurs (OE) sur les principales tendances qui sous-tendent l’avenir de l’emploi et des compétences et pour encourager le dialogue sur les politiques de l’emploi et de l’entrepreneuriat. 

Les responsables de l’OIE se sont ensuite réunis pour regrouper les principales conclusions concernant l’intégration des jeunes aux processus d’élaboration des politiques et de prise de décision :   

  • Prendre des mesures pour intégrer les jeunes dans les structures dirigeantes des OE ; les jeunes doivent être valorisés et encadrés dans des postes de direction
  • Continuer à s’impliquer dans des conférences de ce type pour s’assurer que les OE ne soient pas déconnectées de la réalité du terrain et qu’elles soient conscientes des attentes de la jeunesse sur le plan professionnel et personnel. Cela donnerait aux OE l’occasion de prodiguer des conseils concrets et de définir l’agenda avec le gouvernement, d’établir des réseaux et d’avoir une approche comparative avec d’autres pays africains 
  • S’efforcer d’accroître la visibilité du travail accompli par les OE, qui a un impact sur l’emploi des jeunes et le développement des compétences 
  • Mettre en relation les entrepreneurs locaux et les organismes gouvernementaux correspondants
  • S’associer avec des jeunes qui ont déjà un impact dans un secteur spécifique et mettre leur travail en valeur
  • Encourager les entreprises à adopter des positions communes et à parler d’une seule voix 

Pour de plus amples informations sur les conclusions, veuillez vous référer au lien dans la section Ressources de cette communication.

Les participants sont cordialement invités à remplir notre questionnaire post-événement qui se trouve également dans la section Ressources !