Les employeurs soutiennent l’éradication du travail des enfants et du travail forcé lors de l’événement de lancement des estimations mondiales de l’OIT

Gabriella Rigg Herzog, du Conseil des États-Unis pour les entreprises internationales (USCIB), a représenté les employeurs lors du lancement des estimations mondiales de l’OIT sur l’esclavage moderne et le travail des enfants. Cet événement s’est tenu le 19 septembre 2017 au siège des Nations Unies à New York. Elle a donné un aperçu de la position des employeurs sur le travail des enfants et le travail forcé lors du panel de haut niveau intitulé "Exploiter les chiffres pour accélérer l’éradication". Elle a souligné l’engagement continu des employeurs pour l’élimination du travail des enfants et du travail forcé.  Parmi les autres participants à ce panel, on pouvait compter Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme ; Guy Ryder, Directeur général de l’Organisation internationale du Travail ; Andrew Forrest, Fondateur de la Walk Free Foundation ; William L. Swing, Directeur général de  l’Organisation internationale pour les Migrations ; Sharan Burrow, Secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale. Les nouvelles estimations mondiales de l’esclavage moderne, qui ont été élaborées conjointement par l’OIT et la Walk Free Foundation, en partenariat avec l'OIM, englobent le travail forcé et le mariage forcé et c’est la première fois qu’une telle recherche a été menée. Quant aux nouvelles estimations sur le travail des enfants, elles seront une mise à jour des estimations mondiales sur le travail des enfants publiées par l’OIT en 2012.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site web de l'OIT ou contacter Ecem Pirler, Conseillère-assistante.

Adresse de l'OIE

71, Avenue Louis-Casaï
1216 Cointrin/Genève - Suisse

T: +41 22 929 00 00
F: +41 22 929 00 01

ioe(at)ioe-emp.com