Travail des enfants

Élimination du travail des enfants :

Une question importante pour les employeurs

L’OIE et ses fédérations membres jouent un rôle actif aux niveaux national et international dans la lutte contre le travail des enfants et la promotion d’un accès universel des enfants à l’éducation. L’OIE estime que le travail des enfants, en particulier ses formes dangereuses et reposant sur l’exploitation, est intolérable tant en raison de son caractère inhumain que de ses conséquences négatives à long terme sur le bien-être économique et social des enfants concernés.

Le fait d’employer des enfants s’est toutefois révélé positif dans certains contextes dans la mesure où, par le travail, les enfants acquièrent des compétences et perçoivent un revenu indispensable pour eux-mêmes et pour leurs familles, notamment dans les économies en développement. Toutefois, le travail bénéfique des enfants doit être clairement distingué des activités qui menacent la santé, la morale et le développement des enfants et des adolescents. Dans ce sens, il convient d’examiner l’âge de l’enfant, le type et les conditions de travail sur la base des dispositions légales nationales et des conventions fondamentales de l’OIT relatives au travail des enfants: Convention sur l'âge minimum C.183 (1978) et Convention sur les pires formes de travail des enfants C.182 (1999).

L'OIE continue à influencer les débats sur les politiques concernant le travail des enfants au niveau international et à fournir des lignes directrices et des opportunités pour produire de l'information et échanger des bonnes pratiques :